» Mot de passe oublié ? » S'inscrire

Ctifl
» Accueil » Nos publications » Revues en ligne > Le Point Sur Maladies et Ravageurs

Mots clés :


Recherche détaillée

Le Point Sur – Maladies et ravageurs

Les Point Sur les maladies et ravageurs apportent de manière synthétique et pratique des informations sur la biologie (cycles, développement), les symptômes et dégâts, l’identification ainsi que sur les différents moyens actuels de maîtrise (mesures prophylactiques, suivi, détection, protection directe...).

Le Point Sur – Maladies et ravageurs
LE CYNIPS DU CHÂTAIGNIER

N° 7 - 2016 - 6 P.

Dryocosmus kuriphilus Yasumatsu, ou cynips du châtaignier est un des ravageurs les plus importants de cette espèce. Originaire de Chine, ce parasite a progressivement été introduit en Corée, au Japon, aux Etats unis puis en Europe (Piémont italien) respectivement en 1941, 1963, 1974 et 2002. Identifié pour la première fois en France en 2005, dans la commune de Tende (Alpes Maritimes), il est aujourd’hui présent dans les principales zones castanéïcoles françaises et continue sa progression sur tout le territoire. Sa mobilité et sa capacité de reproduction rapide en font un ravageur redoutable pour le châtaignier. Il peut affecter fortement la vigueur et la productivité des arbres, pouvant atteindre, pour des variétés très sensibles, plus de 80&‚39;% du rendement. Il existe toutefois des méthodes de lutte capables de minimiser les impacts du cynips sur le châtaignier.

HENNION B.

Contenu du numéro

Version imprimable


Le Point Sur – Maladies et ravageurs
DROSOPHILA SUZUKII : CONNAISSANCE ET PISTES DE CONTROLE

N° 6 - 2014 - 10 P.

Drosophila suzukii est un ravageur originaire d’Asie, qui connaît depuis 2008 une progression spectaculaire de son aire de répartition. Identifié en France officiellement en 2010, il cause des dégâts très importants sur de nombreuses espèces fruitières, notamment sur cerises et petits fruits rouges (fraises, framboises, mûres, myrtilles). Ses caractéristiques - sa polyphagie, sa capacité de reproduction rapide et sa mobilité - en font un ravageur au fort potentiel de nuisibilité, contre lequel aucune méthode de contrôle n’a encore été suffisamment expérimentée pour permettre de divulguer une stratégie de protection sûre. Des travaux sont en cours en France et dans de nombreux pays touchés par Drosophila suzukii, qui complètent les connaissances sur la biologie, le comportement du ravageur et laissent entrevoir des perspectives de protection.

WEYDERT C. - MANDRIN J-F. - TROTTIN CAUDAL Y.

Contenu du numéro

Version imprimable


Le Point Sur – Maladies et ravageurs
CONSERVATION DE LA POMME - LES GLOEOSPORIOSES

N° 5 - 2014 - 10 P.

Les gloeosporioses représentent les principales maladies fongiques de conservation de la pomme en Europe de l’Ouest, responsables de pertes en longue conservation, pour les variétés qui y sont sensibles. Les poires peuvent être affectées par ces maladies, si elles sont conservées suffisamment longtemps pour qu’elles s’expriment, ce qui peut être le cas pour les variétés d’hiver stockées en atmosphère contrôlée, bien que cela reste exceptionnel. Improprement appelées « Gloeosporium », plusieurs espèces en sont responsables, même si l’une, Neofabraea alba est dominante en France. Les traitements fongicides appliqués en pré-récolte, s’ils sont bien positionnés, permettent de contrôler en partie l’expression de la maladie, mais comme ils sont susceptibles de laisser des résidus, le nombre d’interventions tend à être réduit et l’utilisation de certaines substances est souvent limitée.

GIRAUD M. - COUREAU C.

Contenu du numéro

Version imprimable


Le Point Sur – Maladies et ravageurs
LES PUCERONS EN CULTURE DE FRAISIER SOUS ABRIS

N° 4 - 2014 - 9 P.

De nombreux ravageurs peuvent attaquer le fraisier en cultures sous abri (pucerons, thrips, acariens, tarsonèmes, Drosophila suzukii, otiorhynque, punaises…). Les pucerons sont parmi ceux qui provoquent des dégâts graves en culture et sont particulièrement difficiles à maîtriser. Les espèces de puceron retrouvées sur fraisier sont diverses, nombreuses et de couleurs variées. Elles sont présentes sur différents organes de la plante (feuille, hampe, et/ou coeur…). La connaissance de la ou des espèces de pucerons sur une culture, peut aider à mieux adapter la stratégie de protection, notamment les parasitoïdes à introduire. Ce Point sur a pour objectif de donner quelques éléments de reconnaissance et de biologie pour les principales espèces de pucerons rencontrées sur fraisier sous abris. Elle donne également une description de quelques parasitoïdes et prédateurs, disponibles commercialement ou pouvant être observés naturellement en culture.

TROTTIN Y. - LEYRE J. - TURQUET M.

Contenu du numéro

Version imprimable


Le Point Sur – Maladies et ravageurs
RAVAGEUR - CONNAISSANCE ET MAITRISE DE LA MOUCHE DE LA CAROTTE

N° 3 - 2012 - 10 P.

Psila rosae (Chamaepsila rosae) sur carotte : connaissance et identification du ravageur (symptômes et dégâts, cycle et biologie de la mouche, méthodes de lutte, ennemis naturels, piégeage, modèles.

Contenu du numéro

Version imprimable


Le Point Sur – Maladies et ravageurs
RAVAGEUR - CONNAISSANCE ET MAITRISE DE LA MOUCHE DU BROU DU NOYER

N° 2 - 2011 - 8 P.

Rhagoletis completa sur noyer : connaissance et identification du ravageur (symptômes et dégâts), confusion possible, cycle de la mouche, comment la maîtriser, recherche et perspectives.

Contenu du numéro

Version imprimable


Le Point Sur – Maladies et ravageurs
MALADIE - CONNAISSANCE ET MAITRISE DE LA BACTERIOSE DU NOYER

N° 1 - 2011 - 8 P.

Xanthomonas arboricola pv. juglandis sur noyer : connaissance de la maladie (symptômes et dégâts), confusion possible, cycle de la bactériose, conditions favorables au développement de la maladie, comment la maîtriser (mesures prophylactiques, protection directe, précautions), recherche et perspectives.

Contenu du numéro

Version imprimable



Fermer la fenêtre loading
Fermer la fenêtre loading