» Mot de passe oublié ? » S'inscrire

Ctifl
» Accueil » Nos publications > Les nouveautés

ANALYSE ET PERSPECTIVES DU MARCHÉ DES FRUITS ET LÉGUMES PRÉEMBALLÉS

ANALYSE ET PERSPECTIVES DU MARCHÉ DES FRUITS ET LÉGUMES PRÉEMBALLÉS

Catherine BAROS (Ctifl) - Xavier VERNIN (Ctifl)

Une des caractéristiques des fruits et légumes frais, dans l’offre de produits alimentaires, est la place encore limitée du préemballé. Même si pour les consommateurs les présentations en vrac sont synonymes de marché c’est à dire de profusion, de couleur, d’odeur et de plaisir de libre choix, les contraintes d’hygiène alimentaire ou de plus grande protection des produits militent en faveur d’un développement des références préemballées.

La synthèse d’enquêtes auprès de professionnels de la filière ainsi que des relevés en magasin permet tent d’estimer la part du préemballé à un peu moins de 30 % du marché des F & L frais, soit 2 milliards d’emballages de vente (hors pomme de terre et IVe gamme). Cinq espèces de légumes et cinq de fruits regroupent respectivement plus de la moitié du nombre de préemballés mis en marché par la filière : tomate, carotte, oignon, endive et ail, banane, fraise, pomme, orange, et citron. L’évaluation par catégorie d’emballage indique une prédominance de la barquette (37 %) devant les filets et les sachets (respectivement 29 % et 28 %). La diversité de l’assortiment des F & L appelle à une multiplicité des solutions d’emballage. Cependant, la part de préemballé fluctue fortement selon les espèces. On distingue notamment les espèces où le préemballé constitue dorénavant le mode de vente dominant (ex. fraise, tomate cerise, mélanges de pommes). A contrario, toutes les espèces habituellement vendues à la pièce sont moins que les autres vendues avec un préemballage. Entre ces deux pôles, coexistent des situations intermédiaires de plus ou moins grande importance (ex : 40 % en carotte et 20 % en pêche).

Outre les espèces, il existe d’autres critères de variation comme la saison et la conjoncture, les catégories de point de vente. Indépendamment des détaillants spécialisés qui délaissent ces références, l’importance du préemballé varie entre 24 % dans les supermarchés à un peu plus de 50 % auprès des magasins de hard-discount. Pour une large majorité d’espèce et de magasin, le préemballé constitue un produit d’appel qui complète le cœur de gamme proposé en vrac. Les situations de plus grande valorisation par le préemballé rend compte de produit plus onéreux en raison d’une faible automatisation des process ou de préparation plus avancée (ex. blanc de poireaux).

Dans un contexte de stagnation des achats des consommateurs de F&L frais, le panel Sécodip observe pour un nombre limité d’espèces (5 fruits et 2 légumes) une progression des quantités de préemballé de l’ordre de 40 % depuis 1997. Cette évolution attendue de toute la filière paraît désormais reconnue par une majorité de professionnels. Néanmoins, les principaux freins à son développement demeurent et sont essentiellement d’ordre économique. L’environnement ou la question des déchets d’emballage apparaît encore comme secondaire pour bon nombre d’acteurs mais pourrait dans un avenir proche surenchérir le coût du préemballé. Si la filière reconnaît l’intérêt du préemballé pour répondre à des demandes de praticité ou de 1er prix, les attentes sont fortes pour accroître les références de plus forte valeur ajoutée et étendre ainsi la gamme. Le préemballé peut utilement accompagner les politiques d’enseignes de la grande distribution et plus largement matérialiser la segmentation de l’offre auprès du consommateur.

Réf. : 42002 - Avril 2005 - 50 €
252 pages - Format : 21 X 29,7
ISBN : 2-87911-251-6



Comment acheter un ouvrage ?

» Conditions de vente
» Points de vente
» Bon de commande
» Order form

Dossier - Biocontrôle en fruits et légumes

Dossier - Biocontrôle en fruits et légumes

» Lire le Dossier - Biocontrôle en fruits et légumes
» Lire la bibliographie
Libre accès après inscription

Biodiversité fonctionnelle en productions légumières

Biodiversité fonctionnelle en productions légumières

» Lire le Dossier GIS PICLÉG - Biodiversité fonctionnelle en productions légumières
Libre accès après inscription


Fermer la fenêtre loading
Fermer la fenêtre loading