» Mot de passe oublié ? » S'inscrire

Ctifl
» Accueil » Nos publications » Revues en ligne > Infos Ctifl

Infos Ctifl - Numéro 317 - décembre 2015

A PROPOS DE LA CONFÉRENCE INTERNATIONALE COP21 - LES TRAVAUX DU CTIFL POUR RÉDUIRE LES ÉMISSIONS DE GES

La France accueillait au Bourget, en cette fin d’année 2015, la COP21 qui doit aboutir à un nouvel accord international sur le climat avec l’objectif de maintenir le réchauffement mondial en deçà de 2 °C. Si le secteur des fruits et légumes n’est pas un contributeur majeur du changement climatique, ce document présente les principaux travaux menés au Ctifl en lien avec le sujet et visant à réduire les émissions de Gaz à effet de serre (GES) de la production de fruits et légumes.

Dominique GRASSELLY (Ctifl) - Ariane GRISEY (Ctifl) - Eric BRAJEUL (Ctifl) - Christiane RAYNAL (Ctifl) - Vincent MATHIEU (Ctifl), P. 6-8


BRÈVES

J. BLOCH BERTHIE, P. 9


LES RISQUES SANITAIRES ET PHYTOSANITAIRES - COMMENT LA GRANDE DISTRIBUTION TRAITE LA QUESTION ?

Les responsables qualité des enseignes ont des exigences importantes vis-à-vis de la qualité sanitaire et phytosanitaire de leur offre sous marque distributeur. En revanche, ces exigences restent du niveau réglementaire pour le reste de l’offre. En pomme, le bilan demeure plutôt positif en dépit de quelques interrogations. Cependant, ils ont face à eux des consommateurs qui assimilent résidus à risque et des médias qui relaient et amplifient cette crainte. Il en résulte trois attitudes des GMS vis-à-vis du risque sanitaire et phytosanitaire dans la filière pomme : - Vigilance et pro-activité quant aux incertitudes scientifiques sur certaines molécules ; - Partenariat avec la production pour une filière durable et responsable tout en sécurisant les apports ; - Priorité aux techniques de production permettant une communication aisée.

Danièle SCANDELLA (Ctifl) - Xavier VERNIN (Ctifl), P. 10-18


SUIVI QUALITÉ FILIÈRE DE NOUVELLES VARIÉTÉS DE POMME - LES TESTS EFFECTUÉS EN CIRCUIT SIMULÉ DE COMMERCIALISATION

De nouvelles variétés de pommes ont été testées en circuit simulé permettant de reproduire de façon identique les conditions en circuit de commercialisation. Cette étude a permis d’analyser la tenue des pommes dans la filière, ainsi que leur qualité telle qu’elle sera perçue par le consommateur. Les lots ont été comparés sur les critères physicochimiques (fermeté, sucres, jutosité), physiques (meurtrissures) et sensoriels avant et après être passés dans le circuit simulé de commercialisation. Après réalisation des tests, Story®, Galaval et Smitten® puis Opal® ont révélé une excellente tenue en suivi filière. Regalyou se situe à un niveau intermédiaire et Mandy® a présenté une tenue moyenne.

Pierre VAYSSE (Ctifl) - Patrick REYNIER (Ctifl) - Sandrine CODARIN (Ctifl), P. 19-25


ECLAIRCISSAGE ET BITTER PIT SUR POMMIER - PROJET APPLEGENIE : DIAGNOSTIC PRÉDICTIF BASÉ SUR L'EXPRESSION DES GÈNES

Le projet AppleGenie, d’une durée de trois ans, a pour objectif de proposer aux arboriculteurs un diagnostic simple d’aide à la gestion du risque d’apparition du bitter pit et au raisonnement des stratégies d’éclaircissage. Ce projet, financé par l’Union européenne, met en relation PME, utilisateurs finaux et organismes de recherche fondamentale et appliquée. Une diversité de variabilité dans l’expression du thème est recherchée en verger de producteurs et en parcelles d’expérimentation. Parmi les nombreux échantillons générés, seuls les extrêmes sont retenus pour une mise en évidence des marqueurs moléculaires les plus pertinents. Ces marqueurs seront, à terme, quantifiés par un outil spécifique portatif, autonome et utilisable par du personnel formé mais non spécialisé et installé au plus près des utilisateurs.

Vincent MATHIEU (Ctifl) - J. CARBO - J. BONANY - B. MORANDI - L. GRAPPADELLI - G. AVILA - B. LEPPAN - R. SCHAFFER - J. JOHNSON - S. TASTIN, P. 26-34


LA SENSIBILITÉ VARIÉTALE DE L'ABRICOTIER AU MONILIA SUR FLEUR - EVALUATION D'UN NOUVEAU DISPOSITIF D'ESSAIS

Un dispositif d’étude des monilioses sur fleurs et rameaux d’abricotier a été évalué sur sept variétés pendant trois années consécutives. Un système de brumisation a été mis en place pour favoriser le développement des champignons responsables de la maladie. Le niveau de dégâts a été différent selon les années et les variétés. Robada est ressortie comme la plus régulièrement et la plus fortement attaquée. C’est lorsque les conditions climatiques ont été les plus humides que la maladie s’est exprimée le plus intensément. La brumisation a permis d’augmenter la durée d’humectation du végétal mais pas l’hygrométrie de l’air. Or les conditions favorables au développement du monilia semblent dépendre de chacun de ces deux paramètres.

Jean-François MANDRIN (Ctifl) - C. WEYDERT, P. 35-40


CONCOMBRE HORS SOL SOUS SERRE - BILAN À MI -PARCOURS DU PROJET CONSER

En tant que première région productrice de concombre en France, les Pays de la Loire bénéficient à travers les travaux de l’ARELPAL d’une recherche appliquée de haut niveau soutenue par le conseil régional et FranceAgriMer, permettant d’appuyer techniquement le dynamisme professionnel des producteurs serristes. Dans ce sens, le projet CONSER, dont le centre Ctifl de Carquefou est partenaire, permettra de fournir aux serristes de la région de réels outils pour accompagner leurs exigences accrues en matière de maintien de la qualité et de la productivité, de maîtrise de l’efficience d’utilisation des intrants, et de contrôle du risque sanitaire en concombre hors sol. Cet article aborde les différentes pistes étudiées dans le cadre du projet et donne les principaux résultats obtenus après les deux premières années de travaux.

B. ALBERT - Serge LE QUILLEC (Ctifl) - Eric BRAJEUL (Ctifl) - D. LESOURD - D. LODA - R. BARETTE, P. 41-47


EFFICIENCE ENERGETIQUE EN TOMATE HORS SOL : RESULTATS PROBANTS POUR LA NOUVELLE SERRE DE CARQUEFOU

L’amélioration de l’efficacité énergétique des serres et le maintien d’une production identique voire plus importante apparaissent comme des éléments déterminants pour les serristes. Les résultats présentés dans cet article s’inscrivent dans le cadre du nouvel outil d’expérimentation implanté sur le centre Ctifl de Carquefou. Ce nouveau dispositif a été l’aboutissement des différents travaux menés dans le cadre des deux projets nationaux « Plantinov’ser » et « Serre capteur d’énergie ». Cet article présente les résultats 2015 obtenus en 2e année d’expérimentation. Les impacts d’une serre semi-fermée et de la déshumidification par admission forcée d’air extérieur ont été caractérisés sur une culture de tomate hors sol précoce.

B. ALBERT - Serge LE QUILLEC (Ctifl) - Eric BRAJEUL (Ctifl) - D. LESOURD - D. LODA - R. BARETTE, P. 48-55



Fermer la fenêtre loading
Fermer la fenêtre loading