» Mot de passe oublié ? » S'inscrire

Ctifl
» Accueil » Nos publications » Revues en ligne > Infos Ctifl

Infos Ctifl - Numéro 323 - juillet-août 2016

RENCONTRE TECHNIQUE CHÂTAIGNE - RENAISSANCE D'UN FRUIT (PRESQUE) OUBLIÉ ?

Coorganisée par le Ctifl et le Syndicat national des producteurs de châtaignes, cette rencontre a rassemblé quelques 120 participants, ainsi que 20 exposants. La matinée était consacrée aux exposés techniques en salle. L’après-midi a permis de rencontrer et d’échanger avec les divers acteurs de la filière et de visiter les stands des constructeurs de matériels nécessaires à la production de châtaigne depuis le verger jusqu’à la conservation.

Bernard HENNION (Ctifl), P. 6-7


BRÈVES

Brèves

J. BLOCH BERTHIE, P. 8


LE PLANNING DE MATURITÉ - PÊCHES ET NECTARINES 2015

La charte nationale d'étude du comportement des variétés fruitières, établie entre la FNPF, le CEP, l'Inra, le Ctifl et les stations régionales, définit un dispositif d'expérimentation qui permet une évaluation et une connaissance objective des nouvelles variétés. La diffusion des informations techniques, comme les plannings de maturité, est réalisée dans le cadre de cette évaluation et ce, à partir des observations annuelles réalisées dans les vergers Niveau— 1 et Niveau —2 pêche.

Christian HILAIRE (Ctifl), P. 9-15


L'OFFRE DE PRODUITS FRAÎCHE DÉCOUPE CE QU'EN PENSENT LES CONSOMMATEURS

Un certain nombre d'enseignements sur les habitudes d'achat des consommateurs de Fraîche découpe (FD) ont pu être quantifiés dans cette enquête déclarative : prépondérance de l'achat hebdomadaire, réparti sur toute l'année et majoritairement pour une consommation à domicile. L'étude révèle que 20 % des acheteurs de FD ont découvert grâce à cette gamme l'utilisation de F&L qu'ils n'achetaient précédemment pas en vrac. L'off…re FD gagne des parts de marché sur les achats vrac, plus souvent chez les petits acheteurs de la première gamme. Sans surprise, le gain de temps et la levée les freins à la préparation sont les deux atouts majeurs de la FD déclarés par les acheteurs. À l'inverse, les principales raisons du non-achat sont "préférer et avoir le temps de préparer soi-même", mais le prix de l'o…ffre est également cité par une forte majorité de non-acheteurs.

Danièle SCANDELLA (Ctifl), P. 16-22


LE RAISIN DE TABLE ET LES CONSOMMATEURS - LA SANTÉ, UN POSITIONNEMENT SEGMENTANT

La relance de la production et de la consommation du raisin de table en France passe impérativement par le rajeunissement de sa clientèle. Mais la bonne caractérisation des variétés par la cible à recruter est une nécessité absolue, préalable à toute communication. Les quatre positionnements étudiés (plaisir sensoriel, usage et consommation, bienfaits santé, carte culturelle) présentent des forces et des faiblesses. Notons que, dans La relance de la production et de la consommation du raisin de table en France passe impérativement par le rajeunissement de sa clientèle. Mais la bonne caractérisation des variétés par la cible à recruter est une nécessité absolue, préalable à toute communication. Les quatre positionnements étudiés (plaisir sensoriel, usage et consommation, bienfaits santé, carte culturelle) présentent des forces et des faiblesses. Notons que, dans les conditions expérimentales, les seuls arguments santé sont insuffisants à motiver un recrutement ample des jeunes consommateurs. Un positionnement d'aliment à haute valeur nutritionnelle peut toutefois concerner une des variétés identifiées comme riches en Resvératrol permettant ainsi la création d'un segment spécifique.

Catherine ROTY (Ctifl), P. 23-28


LE POMMIER À L'HORIZON 2020-2030 - PRÉPARER AUJOURD'HUI LE VERGER DE DEMAIN

Le verger installé en 2020 se développera au-delà les années 2030 et se prépare à présent. L'enjeu est de garantir des productions régulières et élevées de fruits de bonne qualité et de 1er choix au moindre coût. Pour atteindre ces objectifs, plusieurs recherches sur l'amélioration du matériel végétal, la conduite, la conception de verger, la protection des plantes, associées à de nouveaux outils d'aide à la décision et d’automatismes seront la source des prochaines évolutions du verger de demain. L'ensemble de ces actions cherche d’une part à accroître le potentiel de production en maintenant une bonne qualité gustative des fruits pour garantir la satisfaction des consommateurs et d’autre part, réduire les risques pour l’environnement.

Laurent ROCHE (Ctifl), P. 35-41


ANALYSE SENSORIELLE DES NOUVELLES VARIÉTÉS DE PRUNES

Les nouvelles variétés de prunes américano-japonaises, jaunes, rouges ou bleues, constituent aujourd'hui la majorité des volumes récoltés pour le marché du frais. Par rapport aux variétés européennes, ces variétés ont des caractéristiques sensorielles propres. Cet article analyse les qualités sensorielles de huit variétés américano-japonaises, mises en comparaison avec les variétés dites "nobles". Trois groupes gustatifs ont pu être mis en évidence.

Pierre VAYSSE (Ctifl) - Patrick REYNIER (Ctifl) - M. FERNANDEZ - Pascale WESTERCAMP (Ctifl) - E. KOKE - M. LIZA, P. 29-33


LE RÉSEAU DEPHY EXPE ÉCOPHYTO - SYNTHÈSE DES PREMIERS RÉSULTATS EN ARBORICULTURE

Le plan national Ecophyto de réduction d'usage des produits phytosanitaires comporte un volet expérimentation. Les premiers résultats obtenus pour la filière arboriculture fruitière sont très prometteurs, avec des baisses d'Indice de fréquence de traitements (IFT) conséquentes par rapport à une référence. L'objectif de moins 50% est atteint voire dépassé pour la majorité des espèces fruitières étudiées. Pour y parvenir, des leviers plus ou moins innovants ont été mis en oeuvre, relevant soit de l'efficience, soit de la substitution, soit encore de la reconception des systèmes de culture. La performance de ces nouveaux systèmes reste toutefois à évaluer plus précisement, notamment en termes économique, mais également social et environnemental.

Alain GARCIN (Ctifl) - J. SAGNES - J. MONTAGNON - M. ROUGIER, P. 42-46


CULTURE DE LA COURGETTE EN ZONE VULNÉRABLE NITRATE - OUTILS DE PILOTAGE ET STRATÉGIE DE FERTILISATION

La directive européenne 91/676/CEE, dite directive "Nitrates", visant à réduire la pollution des eaux par les nitrates d'origine agricole a conduit à délimiter des zones vulnérables dans les différents états membres. Des programmes d'actions obligatoires y sont déployés pour limiter les risques de pollution. Dans ces zones, les producteurs doivent répondre à des exigences particulières en termes de fertilisation des cultures mais aussi d'irrigation, l'eau étant le vecteur des nitrates vers les nappes. En courgette, un travail d'expérimentation a permis de déterminer les stratégies de fertilisation et d'irrigation adaptées à la culture tout en répondant aux exigences réglementaires dans des zones de production à fort enjeu nitrates; il a également mis en avant le besoin d'un accompagnement technique pour la maîtrise des outils de pilotage.

B. GARD - C. GOILLON - S. PIERRE - Christiane RAYNAL (Ctifl), P. 47-56


PROTECTION DES CULTURES DE FRUITS ET LÉGUMES - RECENSEMENT DES MÉTHODES PHYSIQUES

La nécessité de maintenir un bon état sanitaire aux cultures de fruits et légumes est une condition indispensable à leur rentabilité. Dans un contexte sociétal où les préoccupations sont croissantes en termes d'environnement et de santé, les orientations vont vers une diminuation des protections phytosanitaires "classiques" de synthèse. La mise en place d'alternatives de substitution doit se poursuivre en intégrant aux méthodes physiques déjà largement utilisées (désherbage thermique, solarisation, filet...) celles en cours d'étude (telles les bâches anti pluie en verger) et d'autres qui méritent d'être travaillées plus spécifiquement (modification de l'atmosphère, choc thermique, rayonnement UVc...)

Alain BARDET (Ctifl), P. 57-61



Fermer la fenêtre loading
Fermer la fenêtre loading