» Mot de passe oublié ? » S'inscrire

Ctifl
» Accueil » Nos publications » Revues en ligne > Infos CTIFL

Infos Ctifl - Numéro 313 - juillet-août 2015

7E RENCONTRE TECHNIQUE CTIFL/ITAB AGRICULTURE BIOLOGIQUE FRUITS - AMÉLIORER LA DURABILITÉ DES EXPLOITATIONS

Co-organisée par le Ctifl et l’Itab, cette rencontre a abordé les concepts, les outils et les pratiques culturales favorisant les services écosystémiques au verger et la transition vers des systèmes plus durables. L’un des objectifs communs à la plupart des expérimentations présentées étant la réduction et la meilleure gestion des intrants. La première session avait pour objectif de cerner plus précisément les améliorations possibles de la fertilité des sols. La deuxième session en fin de matinée et début d’après-midi a permis d’aborder les derniers résultats acquis dans la protection contre les bio-agresseurs et le contexte réglementaire. Et pour finir la dernière session a concerné les références technico-économiques et les systèmes de production en AB. L’approche système mise en oeuvre dans le cadre du réseau Dephy Ecophyto a également été mise à contribution.

Alain GARCIN (CTIFL) - Muriel MILLAN (Ctifl), P. 6-8


BRÈVES

Jean François BLOCH BERTHIE (CTIFL), P. 9


MARCHÉ, DISTRIBUTION, CULTURE - LA PRUNE, DES GOÛTS ET DES COULEURS

Avec une superficie totale de 15 794 hectares en 2014, le verger de pruniers occupe le 3e rang des surfaces consacrées à la production de fruits en France. La prune est aussi l’une des rares espèces fruitières à continuer de connaître aujourd’hui une progression de ses plantations. Traditionnelle et fortement associée à une identité agricole régionale dans ses bassins historiques de production, elle multiplie ses couleurs et s’ouvre au monde en Midi-Pyrénées, première région productrice sur le marché du frais. Situation du marché, critères de vente, techniques culturales : une présentation du verger au point de vente est donnée ici pour cette production qui continue de peser insuffisamment dans le panier des ménages.

Matthieu SERRURIER (CTIFL) - Ludovic MOURET (CTIFL) - M. FERNANDEZ, P. 10-21


VERS UN POSITIONNEMENT « SANTÉ » DU RAISIN DE TABLE - ANALYSE SÉMIOTIQUE ET SÉMIO-CULTURELLE

Dans le cadre de l’appel à projet Casdar « Innovation et Partenariat » 2013, l’analyse de l’attitude des consommateurs face à l’argument « santé »2 dans l’univers raisin de table a été étudiée. Ce positionnement a fait l’objet d’une étude sémiotique et sémio-culturelle. Elle a démontré la richesse des fondements de ce produit et le potentiel de communication à exploiter dans un environnement concurrentiel. Quatre axes, de poids inégaux, sont exploitables comme leviers pour mettre en avant la spécificité du raisin de table français. L’axe plaisir polysensoriel est à renforcer, l’usage et la consommation sont à introduire et développer, la carte culturelle existe mais pourrait être améliorée, tandis que l’axe bienfaits santé est à introduire « sous réserve ».

C. KLAPISCH, P. 22-27


L’OBSERVATOIRE DES ENTREPRISES DU COMMERCE DE GROS DE FRUITS ET LÉGUMES - UNE ANNÉE 2013 QUI A PORTÉ SES FRUITS

À la demande des organisations professionnelles du commerce de gros de fruits et légumes, le Ctifl a mis en place fin 1990 un observatoire des entreprises du secteur. Ce travail consiste à analyser les résultats financiers de plus de 300 sociétés, au travers des documents comptables déposés aux greffes des tribunaux de commerce et disponibles sur la base de données Diane du Bureau Van Dijk. Parallèlement à cette collecte d'informations administratives, des entretiens sont réalisés auprès de chacune des entreprises « observées ». Ceux ci permettent de mieux saisir la réalité économique du secteur et de dresser une typologie comparant les performances de sociétés ayant les mêmes logiques de fonctionnement.

Pascale CAVARD VIBERT (CTIFL), P. 28-32


AMÉLIORER LA RENTABILITÉ DES VERGERS DE CERISIERS - VERS UNE ÉVOLUTION DES SYSTÈMES DE PRODUCTION (1RE PARTIE)

En France, les cerisiers sont très majoritairement conduits en gobelet. D’autres formes de conduite du cerisier sont possibles. Elles permettent une mise à fruit plus rapide et facilitent les opérations de taille et de récolte. L’apparition de nouveaux porte-greffe facilite la mise en place de telles conduites. Il s’agit de l’axe, du biaxe et du triaxe. Le choix entre ces différentes formes se fera selon la vigueur attendue du trio sol/variété/porte-greffe. Plus celle ci est forte et plus il faudra multiplier les axes pour répartir la vigueur et limiter le développement des arbres en hauteur et en épaisseur. On peut également envisager la protection des arbres vis-à-vis de la pluie et des insectes.

Gérard CHARLOT (CTIFL), P. 33-39


DYNAMIQUE DE PLANTATION ET R&D DANS LE MONDE - L’EXPÉRIMENTATION S’ INVESTIT DANS LA NOIX

Le marché de la noix connaît depuis une dizaine d’année un engouement grandissant. En effet, une demande forte entraînant un prix de la noix attractif et peu sujet à des fluctuations et la relative « simplicité » de la culture de la noix amènent les principaux pays producteurs à investir sur la noix tant dans le domaine des plantations que celui de la recherche et développement (R & D). Parmi les leaders de la culture de la noix en termes de technicité et de R & D il y a 20 ans, la France se retrouve aujourd’hui reléguée derrière la Chine, l’Iran ou la Turquie, et loin derrière les États-Unis. Second verger de France, la filière noix se retrouve isolée, voire orpheline pour ce qui est de la recherche et de son matériel végétal… et avec en prime des incertitudes sur son avenir.

Fabrice LHEUREUX (CTIFL), P. 40-45


EXPÉRIMENTATION DE SYSTÈMES DE CULTURES - CO-CONCEPTION DE SYSTÈMES INSPIRÉS DE L’AGROFORESTERIE SUR LA PLATE-FORME TAB

Dans un contexte national d’évolution des pratiques agricoles pour réduire l’impact sur l’environnement et faire progresser l’agriculture, il nous faut aujourd’hui imaginer des nouveaux modes de production. La plate-forme des techniques alternatives et biologiques (Plate-forme TAB), situé sur la ferme expérimentale à Étoile sur Rhône (26), conçoit et expérimente depuis 2012 des systèmes de culture associées. La conception de ces systèmes innovants est collective, en croisant des expertises agronomiques, écologiques et socio-économiques. Cette démarche partenariale s’appuie sur des ateliers de travail associant notamment des instituts et centrestechniques, chercheurs, agriculteurs et collectivités territoriales.

B. LABEYRIE - L. CASTEL, P. 46-51


LE GREFFAGE DES CULTURES LÉGUMIÈRES EN FRANCE ET DANS LE MONDE - ÉTAT DES LIEUX ET PROGRAMMES DE RECHERCHE

Le greffage, technique qui consiste à combiner les propriétés agronomiques d’un porte-greffe aux propriétés agronomiques et organoleptiques d’un greffon, est une technique répandue dans le monde. Il s’agit en effet d’un moyen rapide, contrairement à la création variétale « conventionnelle », permettant d’améliorer la tolérance aux stress biotiques et abiotiques. Cette technique, qui permet d’améliorer la plante, a également un impact bénéfique sur la qualité du sol et un impact minime sur l’environnement. Elle permet par exemple une diminution des apports de fertilisants et de produits phytopharmaceutiques par rapport à des plants « francs ». Cet article présente la situation du greffage dans le monde et tout particulièrement en France, où une étude menée par le Ctifl a permis de faire un point complet de la situation.

Marie TORRES (CTIFL) - R. BRAND, P. 52-60



Fermer la fenêtre loading
Fermer la fenêtre loading