» Mot de passe oublié ? » S'inscrire

Ctifl
» Accueil » Nos publications » Revues en ligne > Infos CTIFL

Infos Ctifl - Numéro 378 - janvier-février 2022

Tech&Bio 2021 - Des résultats de recherche prometteurs pour une filière biologique dynamique

La huitième édition du salon Tech&Bio s’est tenue au sein du lycée du Valentin à Bourg-lès-Valence dans la Drôme. Organisé tous les deux ans par la Chambre d’Agriculture de la Drôme, ce salon agricole international des techniques bio et alternatives a réuni 18 000 visiteurs et 375 exposants. Tech&Bio permet à tous les acteurs des différentes filières agricoles d’échanger et de s’informer au cours de conférences, d’ateliers et de démonstrations de matériel.

J. PELLAT - M. VINCENT - F. FEVRIER, p. 7-10


Irrigation fertilisante en culture hors sol - Des premiers résultats prometteurs avec le biogénérateur

Pour la deuxième année consécutive, le centre opérationnel de Carquefou expérimente, en partenariat avec la société Divatec, la biogénération appliquée à l’eau d’irrigation d’une culture de tomate hors sol. Basé sur une technique utilisée en aquaponie, le principe consiste à mettre en œuvre un biofiltre nitrifiant pour créer les conditions favorables au développement de bactéries bénéfiques pour les plantes. L’eau d’irrigation est filtrée puis enrichie avec ces bactéries. L’objectif du projet est d’optimiser le fonctionnement du biogénérateur et de déterminer son impact sur la plante et ses potentialités agronomiques. Cet article présente les tout premiers résultats de la mise en œuvre du biogénérateur sur une culture de tomate hors sol en serre verre chauffée.

Serge LE QUILLEC (Ctifl) - C. BERTHELOT - L. ROSSDEUTSCH - D. LODA - I. GERONDEAU - R. JEAN - M. DIDIER - O. BARJONNET, p. 11-17


Lutte contre l’enherbement en culture maraîchère - TENACE, un projet pour venir à bout des adventices !

La production maraîchère doit faire face à la pression adventice tout au long des cycles de production, du semis à la récolte. Face à la pollution plastique et aux désherbants chimiques, différentes alternatives sont à l’étude. Cet article présente les premiers résultats obtenus en culture de laitue avec des stratégies de paillages "clefs en main", des couverts végétaux ou des mulchs organiques. Le mulch forestier, le couvert de trèfle et le paillage papier ont un intérêt agronomique certain. L’utilisation d’un paillage de géochanvre et de plastique biodégradable se révèle décevante : ils ne permettent pas de maintenir un rendement satisfaisant et ne sont pas profitables à la vie du sol.

C. BERTHELOT - R. JEAN - M. RIOU - L. FOUYER - V. DEMOISSON, p. 18-27


Verger multi-espèces ALTO - Régulation naturelle du puceron cendré du pommier

Le verger Alto est un verger multi-productions et diversifié. En expérimentation sur le centre opérationnel de Balandran, il montre une richesse floristique élevée en lien avec une forte présence d’ennemis naturels du puceron cendré du pommier. La régulation naturelle de ce ravageur, suivie en 2019 et 2020, est différente entre deux zones du verger, dont l’une où le niveau de population et de dégâts est très élevé. L’hypothèse explicative principale de cette différence repose sur l’action des fourmis particulièrement présentes dans la zone où la régulation est moins efficace. Ces insectes entretiennent une relation mutualiste avec les pucerons et peuvent les défendre contre leurs ennemis naturels. L’augmentation du nombre et de la diversité des auxiliaires ne suffit pas à limiter le nombre de pucerons, il faudrait aussi trouver des moyens d’exclure les fourmis de la parcelle.

JeanMichel RICARD (CTIFL) - M. MICHAUD - C. BOURDETTE, p. 28-34


Éclairage photosynthétique LED - Cibler les périodes d’éclairage en culture de fraise

Chez les producteurs de fraises, à la différence de la tomate ou du concombre, l’éclairage photosynthétique est une technique innovante encore peu présente. En effet, il perdure un manque de connaissances sur l’intérêt agronomique de la technique, et le coût d’investissement et de fonctionnement demeure élevé. Ainsi, depuis 2017, afin de lever ces verrous, le centre opérationnel de Balandran évalue les performances d’un éclairage photosynthétique sur des variétés de fraisier d’origines génétiques diversifiées, en prenant en compte la précocité, la productivité et la qualité. En 2021, l’éclairage a fait l’objet d’un protocole décisionnel sur le rayonnement photosynthétique actif. Cette évolution du mode de gestion de l’éclairage a permis de réduire de 30 % les frais de fonctionnement sur la période d’éclairage du premier jet, tout en maintenant le gain de rendement observé les années précédentes. Les règles à appliquer sur l’éclairage demandent encore à être approfondies afin d’optimiser les coûts de fonctionnement tout en essayant de maintenir le gain de rendement de la modalité éclairée sur le premier jet.

J. GARNODIER - J. ENOUF - M. CAPRON, p. 36-41


À la recherche d’alternatives au cuivre - Lutte contre le mildiou en culture de melons

La filière melon cherche des solutions pour contrôler le mildiou. Un programme de recherche complet est en cours au CTIFL. Il vise à comprendre le pathogène, à déterminer les conditions de son apparition dans ces cultures partiellement protégées (cultures sous bâches, chenilles…) et à déterminer des stratégies de lutte alternatives, notamment au cuivre. À plus long terme, les recherches devraient permettre de déterminer également si le pathogène a évolué et s’il est éventuellement devenu plus virulent, mais aussi d’évaluer les sensibilités variétales.

Marie TORRES (CTIFL) - C. FOURNIER - M. VANALDERWEIRELDT, p. 42-45


The mirid predators M. pygmaeus and N. tenuis - Behaviour and distribution on tomato crops

Nesidiocoris tenuis is difficult to control without affecting Macrolophus pygmaeus, as it is very similar in appearance to this beneficial insect. This article reviews the knowledge acquired on the biology and behavior of these two mirid bugs, particularly on N. tenuis. The two bugs do not forage on the same strata of the tomato plant, as N. tenuis is mainly found on the upper part, and M. pygmaeus in the middle of the plant. This difference becomes more pronounced when temperatures increase in the greenhouse. This behavior can be useful for applying localized control treatments to N. tenuis with minimal impact on M. pygmaeus. A warm climate favors the development of N. tenuis, contrary to M. pygmaeus that has a lower temperature threshold, which could explain the decline in M. pygmaeus populations observed in summer.

Benjamin GARD (CTIFL) - A. BARDEL - A. GINEZ, p. 46-50



Fermer la fenêtre loading
Fermer la fenêtre loading