Réduire l'impact environnemental : un défi ambitieux en pêche-nectarine Abonnés

Bilan du projet DEPHY EXPE EcoPêche 2 (2019-2023)

Réduire l'impact environnemental : un défi ambitieux en pêche-nectarine
Sommaire A A
logo de LinkedIn logo de Twitter logo de Facebook

L'évaluation des performances multicritères des vergers de pêche-nectarine économes en produits phytopharmaceutiques, conçus et plantés dans le cadre du projet DEPHY EXPE EcoPêche 1 (2013-2018) se poursuit avec le projet EcoPêche 2. Il explore la faisabilité de nouveaux systèmes agroécologiques et technologiques très ambitieux.

Publié le 01/12/2023

Temps de lecture estimé : 15 minutes

Des enjeux d'actualités.

Le projet DEPHY EXPE EcoPêche 2 a pour objectif de répondre aux enjeux majeurs auxquels sont confrontés les producteurs de pêche-nectarine, à savoir répondre aux attentes sociétales fortes et parfois paradoxales des citoyens et des consommateurs telles que la prise en compte de l'environnement et la production de fruits de bonne qualité sanitaire et gustative, sans défaut et à un coût acceptable. De plus les professionnels se doivent de répondre au mieux à ces attentes en faisant face aux contraintes de production. Il n'existe aucune variété de pêcher tolérante aux maladies et aux ravageurs et le nombre de matières actives disponibles diminue, alors que les producteurs doivent maintenir un résultat économique sur un marché très compétitif notamment avec une forte concurrence espagnole.

Un projet multipartenarial

Le projet EcoPêche 2 (2019-2023) a été mis en place dans le cadre du plan DEPHY EXPE « Écophyto II+ ». Ce plan matérialise les engagements pris par le Gouvernement afin de réduire les usages des produits phytopharmaceutiques de 50 % d'ici 2025 et de trouver des solutions techniques pour s'affranchir du glyphosate pour l'ensemble de ces usages. Le projet EcoPêche 2 évalue les performances multicritères de vergers de pêche-nectarine innovants et très économes en produits phytopharmaceutiques. Il explore la faisabilité de systèmes agroécologiques et technologiques très ambitieux. Les partenaires du projet sont le centre CTIFL de Balandran à Bellegarde (30), également porteur du projet, la SEFRA à Étoile-sur-Rhône (26), la SICA CENTREX à Torreilles (66), la station SUDEXPE à Saint-Gilles (30), l'INRAe PSH Avignon à Avignon (84) et l'INRAe Gotheron de Saint-Marcel-lès-Valence (26). Ces partenaires évaluent, sur des vergers conçus et plantés dans le cadre de ce projet, différentes combinaisons de leviers et les comparent à un système de référence.

Ce contenu est réservé aux abonnés CTIFL, abonnez-vous pour pouvoir profiter de tous les articles