INFOS CTIFL, un nouveau design pour valoriser nos résultats

Coline Giguet, rédactrice en chef d'INFOS CTIFL & DFL

INFOS CTIFL, un nouveau design pour valoriser nos résultats
Sommaire A A
logo de LinkedIn logo de Twitter logo de Facebook

Publié le 01/03/2023

Pour quelles raisons avez-vous fait évoluer la maquette d'INFOS CTIFL ?

En 2022, le CTIFL a fêté ses 70 ans, sept décennies de recherche et de développement au service de tous les stades de la filière des fruits et légumes, de la production à la distribution. 2022 a é­ga­lement été synonyme, pour le CTIFL, du déploiement d'un nouveau site web au design en phase avec son temps et ses usages. Ce nouveau site met en lumière la richesse des travaux, des expérimentations et des actions menées par l'ensemble des équipes que ce soit au travers des évènements, des formations, des projets ou des articles INFOS CTIFL. Dans la continuité de cette modernisation, 2023 voit paraître une nouvelle maquette pour INFOS CTIFL, celle que vous avez aujourd'hui entre vos mains.

Cette nouvelle maquette est le fruit d'une réflexion approfondie tant sur le fond que sur la forme. Cette réflexion s'appuie sur des observations et des critiques émises par nos lecteurs, sur une enquête terrain et sur une évaluation de plusieurs ébauches auprès d'acteurs de la filière. Comprendre les atouts et les faiblesses du format de la maquette en cours et ceux des ébauches proposées permet de construire une nouvelle mouture mieux adaptée aux attentes de nos lecteurs. En effet, changer la forme sans changer le fond ou changer le fond sans changer la forme peut être contre-productif. Les deux doivent évoluer en parallèle et ne parler que d'une seule voix. Passé les premiers instants d'étonnement, c'est leur complémentarité qui favorisera l'adoption du nouveau format.

Que cherchez-vous à transmettre avec ce nouveau design ?

Depuis 1984, son année de naissance, INFOS CTIFL évolue périodiquement pour tenir compte des avancées techniques qu'elles soient liées à l'utilisation de nouveaux outils de publication ou à la mise en avant des progrès scientifiques et expérimentaux de la filière. En 2020, INFOS CTIFL a subi un remodelage pour tenir compte de la charte graphique qui venait d'être mise en place. En 2023, c'est une refonte plus importante qui voit le jour mais qui, j'espère, saura vous séduire.

Le premier objectif de cette modernisation est intrinsèquement lié au sujet de nos articles : les données partagées ont un caractère scientifique et technique. Ces caractéristiques sont l'essence de notre publication et l'élément clé de notre « contrat » avec la filière. Le nouveau design doit donc préserver ces caractéristiques tout en facilitant le transfert des informations vers tous les acteurs. C'est un jeu subtil d'adaptation des textes, des titres et de leurs supports que sont les graphiques, les tableaux et les figures. Chaque donnée a son importance et il faut savoir la présenter à sa juste valeur. Sans ces supports d'informations, INFOS CTIFL perdrait sa superbe. En effet, ce sont ces informations essentielles qui structurent et é­toffent les contenus présentés. Dans cette nouvelle mouture, vous verrez apparaître au fil des mois de nouveaux modèles de figures tels que des infographies ou des représentations graphiques différentes.

Le second objectif s'attache à l'amélioration du confort de lecture et de la lisibilité de nos articles. Tout cela sans dénaturer la technicité : c'est ici que nous parlons de forme. Pour atteindre cet objectif, nous avons choisi d'accompagner nos abonnés dans leur lecture à travers l'usage de la couleur : le corps de l'article est publié sur fond blanc quand les données complémentaires, que ce soient les illustrations ou les encadrés, sont affichées sur fond coloré, plus ou moins foncé. Ainsi, le lecteur reconnaît au premier coup d'oeil quelle information il a devant les yeux. L'idée est de fournir des ancrages et des repères pour que chaque lecture soit aiguillée et que les informations soient accessibles.

Dans le contexte actuel, où l'accès à l'information évolue constamment avec l'expansion continuelle du digital, nous avons choisi de nous équiper d'une plateforme éditoriale multicanal. La mise en place de cette plateforme nous permet de nous concentrer sur nos contenus et de fluidifier nos activités rédactionnelles. Une fois les articles du mois validés, un clic suffit, ou presque, pour le publier sur notre site internet et lancer l'impression de la version papier. Notre équipe éditoriale évolue donc également dans sa gestion de projet et se met au niveau technique de rédactions bien plus grandes. J'en profite pour vous rappeler que chaque numéro d'INFOS CTIFL est consultable en ligne après authentification sur notre site.

Quels sont les aspects techniques qui ont orienté vos choix ?

Plusieurs paramètres ont guidé nos choix et les plus caractéristiques sont la technicité de nos données et le format d'impression. Concernant­ la technicité de nos données, je vous ai exposé succinctement, dans ma réponse précédente, les impératifs que nous avons suivis. Mais au-delà des aspects de contenu et de forme, les contraintes liées au format papier sont structurantes.

Nous avons opté pour le même format, à savoir le format A4. Il convient bien à la présentation de nos résultats : ses dimensions permettent d'exposer les données, que ce soit le texte ou les illustrations, sur une surface suffisamment grande sans avoir à les condenser. Ainsi les pages ne sont pas trop chargées. Après avoir essayé de passer le texte sur deux colonnes, nous sommes finalement revenus sur un format à trois colonnes tel que nous le connaissions jusqu'à présent car c'est celui qui apportait le meilleur équilibre, excepté pour la rubrique Notre invité que vous êtes en train de lire.

Nous avons également décidé de revoir en profondeur la première page de nos articles, appelée « ouverture », pour qu'elle soit plus attrayante. Et ce choix nous contraint à être inventif et à produire des textes courts et efficaces pour véhiculer nos messages en un minimum de caractères : un nouveau défi pour les équipes rédactionnelles.

Mais rassurez-vous nous avons aussi su garder ce qui a fait ses preuves, à savoir nos rubriques. Elles sont complétées d'une nouvelle catégorie appelée Les métiers du CTIFL. Cette nouvelle rubrique a pour objectif de faire connaître les différentes facettes de nos multiples activités. Avec 110 espèces, sept thématiques de recherches et une offre de prestations variées, un même métier peut revêtir diverses tenues voire évoluer pour créer les métiers de demain, ceux que nous ne connaissons pas encore.

Qu'attendez-vous de ce nouveau format ?

Nous espérons que ce nouveau format saura séduire nos lecteurs et leur donnera encore plus envie de lire le résultat de nos projets, études et expérimentations. Par cette évolution, le CTIFL montre qu'il s'adapte régulièrement, tant au niveau des projets sur lesquels il travaille que sur ses supports de communication et de transfert. En effet, changer une maquette est un peu comme un pari sur l'avenir : il y aura toujours des personnes qui auront une certaine appréhension, une certaine peur de ne plus s'y retrouver mais d'ici quelques mois, la maquette aura su les apprivoiser et ces personnes se diront que, finalement, cette nouvelle maquette a de beaux atouts. Et nous n'oublierons pas l'essentiel : continuer notre veille et savoir apporter les ajustements nécessaires quand la technique ou l'actualité l'imposera. Bonne découverte !

Je suis arrivée au CTIFL en juin 2021 avec mon expérience en gestion de projets documentaires et en rédaction scientifique et technique, toutes deux acquises et développées dans le milieu industriel pendant 20 ans. Mes missions au CTIFL sont multiples : j'assure la publication des revues INFOS CTIFL et Détails Fruits et Légumes (DFL) tant en termes de planification que d'édition ou de révision. Je collabore avec l'ensemble de nos auteurs sur la partie rédactionnelle et graphique des articles. J'ai également mené la réflexion, la définition et la mise en oeuvre de la nouvelle maquette.