Tenace, un projet pour venir à bout des adventices ! Abonnés

Lutte contre l'enherbement en culture maraîchère

Tenace, un projet pour venir à bout des adventices !
Sommaire A A
logo de LinkedIn logo de Twitter logo de Facebook

Le plastique ce n'est pas fantastique, le chanvre c'est décevant mais le papier pourrait bien faire rêver !

Publié le 10/01/2022

Temps de lecture estimé : 15 minutes

Le plastique ce n'est pas fantastique...

Le paillage plastique des cultures est une technique très répandue pour favoriser la production agricole via une meilleure utilisation de la ressource en eau et en intrants, une isolation thermique importante et une diminution de l'enherbement des cultures. Les plastiques sont très utilisés sous abris pour un grand nombre de cultures, mais également en plein champ où ils apportent également un gain de précocité au printemps et une protection contre certains champignons du sol. Les cultures les plus consommatrices de paillage en France sont les salades (10 000 ha), les cucurbitacées (melon, courges, courgettes ; environ 20 000 ha) et diverses cultures palissées sous abris (tomate, aubergine, concombre) (source Agreste, 2020).

L'utilisation de la ressource plastique est à la hausse : elle a bondi de 35 % entre 2006 et 2017 (Serrano-Ruiz et al., 2021). À l'échelle mondiale, la consommation de plastiques agricoles devrait grimper à 12,3 millions de tonnes en 2030 contre 6,12 millions en 2018 (Guerrini et Innocenti, 2018). La France consomme 800 000 tonnes de films plastiques par an, dont 52 000 tonnes dans le domaine agricole qui génèrent 75 000 tonnes de déchets. Le maraîchage consomme la plus grosse part des films plastiques avec un gisement total de plus de 13 500 tonnes environ. Ces volumes représentent les plastiques utilisés pour le semi-forçage, les bâches à plat, le paillage hors-sol et le paillage en plein champ.

Ce contenu est réservé aux abonnés CTIFL, abonnez-vous pour pouvoir profiter de tous les articles