« Le CTIFL a l'expertise et les dispositifs adéquats pour s'investir dans les nouveaux champs de recherche induits par l'accélération du changement climatique. » Abonnés

Françoise Lescourret, Présidente du GIS PIClég et directrice de recherche à INRAe

« Le CTIFL a l'expertise et les dispositifs adéquats pour s'investir dans les nouveaux champs de recherche induits par l'accélération du changement climatique. »
Sommaire A A
logo de LinkedIn logo de Twitter logo de Facebook

Publié le 01/04/2022

Le GIS PIClég a pour objectif de proposer aux agriculteurs des systèmes de production opérationnels plus en rupture avec les systèmes actuels afin de répondre aux évolutions des attentes des filières tout en réfléchissant aux moyens de favoriser leur appropriation. Le CTIFL est un membre principal du GIS PIClég. Quel est pour vous son rôle ?

Comme membre principal, et membre historique, le CTIFL est très impliqué dans la vie du GIS PIClég. Il est co-­animateur de six des sept groupes thématiques du GIS. Ces groupes concernent les leviers, par exemple la génétique ou le système de culture et les contraintes comme les bioagresseurs, majeur(e)s en cultures légumières. N'oublions pas non plus les nouveaux enjeux comme le développement du numérique et de la robotique ou la production légumière en zone périurbaine. Cette forte implication est permise par la diversité des sujets étudiés au CTIFL mais aussi par son positionnement sur des thèmes en émergence, dont l'importance va croître sans nul doute très rapidement.

Ce contenu est réservé aux abonnés CTIFL, abonnez-vous pour pouvoir profiter de tous les articles